Collier Mâlâ de méditation de 108 perles en Calcédoine

Bracelet de méditation composé de 108 perles en Calcédoine rose et bleue.

Ce bracelet en Calcédoine harmonise l'esprit, le mental et le corps. Il favorise les contacts, les relations fraternelles, la solidarité.

OBTENEZ LE MAINTENANT AVEC 50% DE RÉDUCTION !

    • Composition : Calcédoine bleue et rose
    • Diamètre des perles : 6 mm
    • Longueur du bracelet : 18 cm extensible à enrouler autour du poignet

AJOUTEZ LE À VOTRE PANIER MAINTENANT!
* Offre valable pour une semaine seulement

 

Quelques mots sur la Calcédoine

C'est un véritable compagnon de vie, elle stimule et apporte la joie dans les moments sombres, amène la réflexion, la confiance, faisant de vous un être plein de bonne volonté.

La calcédoine absorbe l'énergie négative, permet de s'ouvrir aux sentiments d'amour, de bienveillance et de générosité.

Vertues de la Calcédoine bleue

C'est la pierre de la créativité, elle permet à l'individu de s'affirmer en étant ouvert aux idées novatrices et à l'investissement. Elle vous fait prendre conscience de vos valeurs, de vos capacités d'entreprendre à toutes fins utiles. La calcédoine bleue améliore la mémoire, donne envie de converser, d'être à l'écoute, facilite l'apprentissage des langues et permet de s'exprimer en toute liberté en public. C'est la pierre des orateurs et des chanteurs. La calcédoine bleue est excellente pour les enfants perturbés, faible d'esprit et timide. Jadis, on l'utilisait pour maîtriser le climat et se préserver des maladies dues aux changements du temps.

Vertues de la Calcédoine rose

Le port de cette pierre, en plus des vertus thérapeutiques énoncées, amène la personne à faire preuve de gentillesse et de compassion. Sur le plan spirituelle, elle apporte la paix intérieur et le calme.

Histoire de la Calcédoine

La Calcédoine était une pierre ornementale très appréciée dans l’Antiquité. Elle a joué un grand rôle dans la civilisation mésopotamienne (l’actuel Iraq), en Égypte et en Grèce.

Elle était prisée des Romains, qui employaient la calcédoine à des usages très variés – amulettes magiques, sceaux, cachets, camées (figures taillées en relief) et intailles (figures taillées en creux) – et qui en faisaient des bagues, des broches, des bracelets, des fibules (attaches ornementales) et des colliers.

La popularité de la calcédoine ne s’est pas limitée à l’Antiquité mais s’est étendue jusqu’au Moyen-Âge et à la Renaissance. Aujourd’hui encore, les calcédoines ne sont pas uniquement appréciées comme pierres ornementales par les tailleurs, les bijoutiers et les collectionneurs, mais également comme un matériau servant à l’artisanat.

La calcédoine ayant toujours jouée un grand rôle dans l’histoire de nombreuses civilisations, il n’est pas surprenant qu’on retrouve sa trace dans les religions juive, chrétienne et musulmane, ainsi que dans le bouddhisme. Dans la Bible, le « Livre des livres », il est souvent fait mention de la calcédoine. D’après la légende, le pouvoir divin de ces pierres remonte à leur création par Dieu, sur le mont Sinaï (la montagne de Dieu).

Elles appartenaient autrefois à Lucifer, mais lorsque celui-ci se brouilla avec Dieu, elles lui furent retirées. Connues sous le terme de « pierre de feu » (Ézéchiel 28, 13-16) ou encore les « bijoux d’or », elles représentent les douze tribus d’Israël. Après qu’elles furent remises à Moïse sur la montagne de Dieu, celui-ci se conforma aux instructions de Dieu (Exode, 28, 15-30) et les incrusta dans le pectoral d’Aaron (le premier grand prêtre et le frère de Moïse).

Dans la Bible, ces pierres gemmes sont directement associées aux Apôtres (Apocalypse 21, 14). Au 10ème siècle, André, évêque de Césarée attribua la Calcédoine à son apôtre homonyme, André. Les bouddhistes utilisent régulièrement de la calcédoine pour des statuettes représentant Bouddha.

À la fin du film Indiana Jones. Les Aventuriers de l’Arche perdue, lorsque l’Arche d’alliance est ouverte, on peut voir René Belloq (dans le rôle du Grand Prêtre) portant douze pierres sacrées sur sa robe.